L’Ostéopathie Equine
arabesque

Comme l’Homme, le Cheval peut être sujet à des douleurs (cervicalgies, dorsalgies, lumbago, névralgie - douleur le long du trajet des nerfs-, sciatique…).
L’utilisation du cheval en loisir comme en sport l’expose à des traumatismes et à des dysfonctions tout au long de sa carrière.
Les douleurs entament le physique et le moral des chevaux. Elles entraînent des pertes de mobilité, des baisses de performances ainsi que des comportements agressifs chez le cheval qui essaie de se protéger.

L’ostéopathie équine  est une thérapie manuelle qui se propose d’aider le cheval en corrigeant ses troubles mécaniques tout en le considérant dans sa globalité. Elle a été mise en place par le Docteur Giniaux, en se basant sur les concepts d’ostéopathie humaine adaptés à l’anatomie équine.

La compréhension des mécanismes lésionnels perturbant la locomotion du cheval permettent à l’ostéopathe de corriger durablement les troubles du cheval.

La cause d’une boiterie peut siéger bien plus loin qu’au niveau du membre en lui-même. Par exemple, une boiterie d’un antérieur peut être du à un blocage du garrot qui va irriter les nerfs allant dans le membre ou à un blocage au niveau d’un postérieur que l’antérieur va compenser.

Le traitement ostéopathique consiste à faire un bilan biomécanique du cheval (palpation, tests, étude de la locomotion). L’ostéopathe va détecter les zones douloureuses et les zones qui sont en dysfonctions (blocages) ainsi que tous les endroits de compensation que le cheval avait mis naturellement en place pour tenter de se protéger.
Puis l’ostéopathe va utiliser des techniques adaptées et non traumatiques afin de rétablir l’équilibre corporel.
Cette restauration de la mobilité enclenche des mécanismes d’autorégulation permettant à l’organisme du cheval de retrouver son équilibre et favorise l’autodéfense pour retrouver la santé.

 

Prendre en compte la globalité du corps du cheval permet un maximum d’efficacité.

 

A tous les âges, pour toutes les disciplines…